GHT Paris – Psychiatrie & Neurosciences

LOGO GHT

La communauté hospitalière de territoire pour la psychiatrie parisienne est devenue, le 1er juillet 2016, le GHT Paris-Psychiatrie & Neurosciences.
Ce Groupement Hospitalier de Territoire rassemble les hôpitaux Sainte-Anne (siège du groupement), Maison Blanche, et Perray Vaucluse, auxquels sont associés les secteurs parisiens des hôpitaux Saint-Maurice et l’ASM 13.

Ces établissements rassemblent 100 % de l’activité de proximité dans les centres médico-psychologiques de la capitale et près de 70 % de la psychiatrie infanto-juvénile. Le GHT Paris prend soin en moyenne d’un parisien sur quarante et couvre toutes les pathologies liées au cerveau : troubles anxieux, du comportement, de l’apprentissage, troubles schizophréniques et bipolaires et addictions, et côté neurosciences, les maladies associées au système nerveux : AVC, tumeurs cérébrales, à l’aide d’un plateau technique de pointe.

En savoir plus : www.ght-paris.fr Nous suivre sur twitter : @GhtParis

Cinq établissements dédiés à la santé mentale et aux neurosciences

  1. Centre hospitalier Sainte-Anne : hôpital emblématique de la psychiatrie et des neurosciences
    • Psychiatrie : 800 lits et places, 24 structures extrahospitalières, 2 400 agents dont 360 médecins, quatre services hospitalo-universitaires.
    • Neurosciences : le pôle Neuro Sainte-Anne de l’université Paris Descartes comprend six services hospitalo-universitaires et sept filières spécialisées (neurochirurgie, neurologie, neuroréanimation/neuroanesthésie, neuroradiologie diagnostique et interventionnelle, médecine physique et de réadaptation neurologique, neuropathologie, neurophysiologie, stomatologie).
  2. Établissement public de santé Maison-Blanche : laboratoire de la proximité
    • Plus de 1 100 lits et places en psychiatrie adulte, infanto-juvénile et addiction
    • 70 structures ambulatoires et 8 sites d’hospitalisation
    • 2 600 agents dont 240 médecins
  3. Groupe public de santé Perray-Vaucluse : expert dans le continuum sanitaire/médico-social
    • 40 lits et 156 places d’hébergement médico-social
    • Un site unique regroupant les unités sanitaires pour adultes au long cours et les structures médico-sociales (EHPAD et MAS)
    • 500 agents dont 10 médecins
  4. Les établissements associés ou partenaires
    • Hôpitaux de Saint-Maurice, inscrits dans la cité parisienne
    • Association Santé mentale 13e arrondissement, berceau de la sectorisation

Le GHT Paris en bref

  • une file active totale de 74 420 patients, soit en moyenne 1 parisien sur 40;
  • 130 structures réparties sur 75 sites pour des soins au plus près des habitants ;
  • une offre de soins accessibles à tous les Parisiens, en psychiatrie, neurosciences, addictologie, médico-social…
  • une alliance à la fois historique et innovante entre psychiatrie et neurosciences pour faire le lien entre troubles mentaux et pathologies du système nerveux ;
  • un ancrage universitaire et scientifique prestigieux (COMUE Paris Sorbonne Cité, Inserm, Centre Psychiatrie et Neurosciences, laboratoire de recherche et une cellule d’épidémiologie) ;
  • une coopération avec les secteurs sanitaire, social et médico-social : l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et notamment ses Services d’Accueil et d’Urgence dans lesquels les établissements du GHT sont présents, la Ville de Paris, les associations, la médecine de ville, l’Education nationale, les praticiens libéraux, les travailleurs sociaux …
  • une direction commune entre les 3 établissements fondateurs, Sainte-Anne, Perray-Vaucluse, Maison Blanche

Innovation, formation, recherche

Le GHT Paris héberge aujourd’hui cinq services universitaires de psychiatrie et six en neurosciences, dans deux universités de la même communauté d’universités et d’établissements (COMUE), un laboratoire de recherches axé sur les sciences sociales, et un département d’épidémiologie. Le site de Sainte-Anne accueille par ailleurs le Centre de psychiatrie et de neurosciences, dans le cadre d’une convention tripartite Inserm/Paris Descartes/CHSA. Le GHT promeut une organisation alliant démocratisation des outils de la recherche, transfert de connaissances et de compétences, diffusion des savoirs en matière de recherche médicale mais aussi paramédicale.