SÉMINAIRE GRANDS TEXTES

Animé par Astrid Chevance et Elsa Forner-Ordioni
“Suicide, psychiatrie et sciences sociales”
En partenariat avec le GHU Paris – psychiatrie et neurosciences

La question du suicide en psychiatrie apparaît ces dernières années comme une priorité de l’action de santé publique en psychiatrie. Malgré des dispositifs d’accueil, de dépistage, de prise en charge et de soin de plus en plus pointus, la question de sa prévention et du traitement de la récidive semble rencontrer des limites pour les professionnels du soin en santé mentale : il est difficile d’anticiper la survenue de l’acte suicidaire.

Jusqu’au 16 décembre inclus, les séances se feront exclusivement en distanciel, sur zoom.

Astrid Chevance est ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, agrégée d’Histoire, docteure en Santé Publique et psychiatre. Ses travaux d’épidémiologie clinique portent sur l’évaluation des thérapeutiques en psychiatrie et sur l’anthropologie des troubles psychiques. En 2020 a reçu le prix Jeunes talents Femmes pour la science l’Oréal-Unesco 2020, le prix jeunes chercheurs de la Fondation des Treilles et de l’European Psychiatry Association. Elle est actuellement cheffe de clinique en Santé Publique à l’Hôtel Dieu (AP-HP- Université de Paris) et poursuit une activité clinique dans le Service hospitalo-universitaire de Sainte-Anne.

Elsa Forner-Ordioni a soutenu une thèse de sociologie intitulée “Whatever works – sociologie des thérapies cognitives et comportementales” à l’EHESS en 2019 sous la direction de Nicolas Dodier et d’Alexandra Bidet. Elle se consacre actuellement à une recherche post-doctorale qui porte sur l’évolution de l’offre de soins psychothérapeutique dans la psychiatrie publique française et poursuit en parallèle une enquête de terrain sur l’usage de la thérapie par réalité virtuelle dans le champ de la santé mentale. Sa thèse à été récompensée par le prix Jeune Chercheur de la Fondation Pierre Deniker en 2019.

Aucun événement trouvé !

Voir les séances précédentes