Année 2023/2024Décoloniser l'inconscient - année 4

Lors de cette séance du séminaire Décoloniser l’inconscient : les éthiques du refus, Frédéric Baitinger présente l’ouvrage Merde au futur ! Théorie queer et pulsion de mort de Lee Edelman.

Si l’au-delà du principe de plaisir que vise le geste d’Antigone est bien aussi un au-delà éthique à partir duquel peut se penser une sortie de la cage narcissique dans laquelle nous enferme notre quête du bonheur (que cette quête prenne la forme de l’eudémonisme antique ou de la morale chrétienne), comment faut-il penser cet au-delà du principe de plaisir ? Faut-il le penser uniquement sous l’angle de la jouissance et de la pulsion de mort, comme tendent à le faire les penseurs queer antirelationnels, et notamment Lee Edelman dans son livre Merde au futur ! Théorie queer et pulsion de mort, ou bien serait-il possible de le penser sous la forme d’une éthique du désir qui prolongerait les éthiques eudémoniques fondées sur le principe de plaisir, tout en les libérant des limites fictionnelles et sublimatoires dans lesquels les normes d’une culture tendent à les réduire ?

Partant d’une telle remise en cause des positions défendue par Lee Edelman, et notamment de l’usage que celui-ci fait pour défendre sa position de la notion de sinthome développée par le dernier Lacan, il s’agissait également de donner à Aurélie Pfauwadel l’occasion de nous expliquer en quoi l’éthique de la psychanalyse lacanienne ouvre, en fait, à un tout autre usage du sinthome que ne tendent à la faire les théoriciens queer anti-relationnels.