Depuis l’automne 2020, la Chaire de Philosophie à l’Hôpital et Santé Diabète, une ONG française œuvrant à une meilleure prévention et prise en charge des cas de diabète en Afrique, sont associés dans l’élaboration  d’un parcours d’enseignement en ligne relatif aux problématiques d’alimentation, d’environnement et de santé, ainsi qu’aux rapports entre ces trois dimensions de la vie sociale en Afrique. Le projet bénéficie du soutien de l’Agence Française de Développement.

Ce Parcours Digital est accessible aux citoyens et acteurs de 25 pays africains souhaitant se former aux enjeux d’alimentation, d’environnement et de santé, et ce en vue de mettre à profit ces nouveaux savoirs dans leurs pratiques sociales et professionnelles. Cette démarche vise à former une communauté  active d’apprenants issus d’horizons et de professions multiples, de sensibiliser le public à ces thématiques et, à terme, de produire un véritable impact sur les pratiques sociales au sein des sociétés concernées.

Contexte du projet

Les pays en développement, notamment sur le continent africain, sont aujourd’hui engagés dans de multiples transitions : transition démographique, urbaine, nutritionnelle, environnementale, et par conséquent épidémiologique. La simultanéité et l’interdépendance de ces phénomènes témoigne du lien profond qui unit les dynamiques d’alimentation, de santé et d’environnement. Par exemple, un phénomène sanitaire tel que l’augmentation des Maladies Non Transmissibles (maladies cardiovasculaires, diabète, cancer…), dans nombre de ces pays, doit être étudié en relation à l’évolution de la consommation alimentaire : augmentation de la part d’aliments sucrés et gras, consommation importante de boissons sucrées et d’alcools ou d’aliments contaminés par des pesticides. Mais ce phénomène doit également être mis en relation avec la transition en cours vers un mode de vie plus sédentaire, associé à une baisse significative de l’activité physique. Il doit, plus largement, être étudié dans le cadre des dynamiques environnementales, puisque l’intensification des modes de production, la surconsommation de viande, d’huile ou l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture contribuent à la dégradation des milieux de vie des populations concernées.

Alors que les Maladies Non Transmissibles sont depuis plus de 10 ans les principales causes de décès au niveau mondial, frappant notamment les pays à revenus faibles et intermédiaires, et que la dégradation des milieux de vies causés par les modes de production alimentaire intensifs atteint des proportions inédites, il est impératif de repenser conjointement les enjeux sanitaires, alimentaires et environnementaux. Ainsi, l’ambition du Parcours Digital est de construire des connaissances et des compétences autour de ces nouveaux défis, afin de permettre aux divers acteurs de ces territoires de mieux s’en saisir et d’y répondre.

Enseignements dispensés

Au cours de ce Programme Digital, nous nous concentrons sur l’impact de l’alimentation, puis des maladies non transmissibles en Afrique subsaharienne, ainsi que sur les façons de repenser les politiques et systèmes actuels pour relever les divers défis liés à ces phénomènes. Les enseignements du Programme Digital sont structurés autour de 6 grands enjeux :

    • Comment nourrir plus sainement la planète afin de réduire l’impact de la mauvaise alimentation sur la santé humaine et sur l’environnement ?

    • Comment repenser l’urbanisation et l’alimentation pour assurer la prévention des facteurs de risques des Maladies Non Transmissibles tout en développant des environnements sains ?

    • Comment repenser l’organisation des systèmes de santé, la protection sociale, l’accès aux traitements et la relation soignant-soigné pour faire face à cette transition épidémiologique ?

    • Quelles politiques publiques pour faire face à ces enjeux (prévention, soins mais aussi financement national et international) ?

    • Comment encadrer l’implication du secteur privé pour réduire les conflits d’intérêts et obtenir de réelles avancées sur la qualité des produits alimentaires et l’accès aux traitements ?

    • Échanger sur le « care », le « prendre soin » et s’interroger sur la portée de ce concept dans les sociétés africaines.

Pour répondre à ces 6 enjeux, nous avons construit un programme de 8 modules d’enseignement, proposés par des enseignants africains et européens, issus d’une diversité de disciplines (sociologie, santé publique, urbanisme, épidémiologie, philosophie, etc.). Les 8 modules d’enseignement, qui nous permettront de construire et d’échanger des savoirs autour des enjeux susmentionnés, sont les suivants :

      1. Le lien entre santé, alimentation et environnement, au Nord comme au Sud (Moustapha Seye, sociologue)
      2. Les transitions en cours au Sud : la transition épidémiologique (Jorge Correia, professeur de médecine et Stéphane Besançon, biologiste et nutritionniste)
      3. Les transitions en cours au Sud : Les transitions de mode de vie : urbanisation et transition nutritionnelle (Emmanuel Bonnet, sociologue, Malek Batal, nutritionniste et Augustin Zeba, nutritionniste)
      4. Des systèmes de santé et de protection sociale non adaptés à ladite explosion de MNT en Afrique (David Beran, professeur de médecine et Youssoufou Joseph Drabo, professeur de médecine)
      5. Etude de cas 1 : Comment repenser l’urbanisation et l’alimentation pour assurer la prévention des facteurs de risques des MNT tout en développant des environnements sains ? (Laurien Sibomana, professeur de santé publique)
      6. Etude de cas 2 : Comment repenser l’organisation des systèmes de santé, l’accès aux traitements et de la protection sociale en Afrique ? (Kaushik Ramayia, professeur de médecine)
      7. Etude de cas 3 : Quelles politiques publiques pour faire face à ces enjeux ? (Michel Sidibé, professeur de santé publique)
      8. Module final : Échanger sur le care, le prendre soin et leur portée dans les sociétés africaines (Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste)

Le Parcours Digital débute en février 2022, avec la diffusion du premier module, et prendra fin en juillet 2022.

Pour en savoir plus

Vous pouvez trouver plus d’information sur le processus de recrutement et sur le projet dans son ensemble sur le site : https://parcoursdigital.org Le flyer et la brochure du projet donnent également plus de détails.

Contact

Pour toute question relative au parcours ou au processus de candidature, vous pouvez contacter Elisa Alvarez Schilling, chargée de mission à la Chaire de Philosophie à l’Hôpital.