Les derniers REplays

Tous nos séminaires sont gratuits et ouverts à tous et toutes, sur inscription. Ils sont ensuite mis en ligne sur notre site et notre chaîne youtube.

Aucun événement trouvé !
Précédent Suivant

RÉSEAUX SOCIAUX

Le flux Twitter n’est pas disponible pour le moment.

Actualités

Les dernières publications

Injonctions contradictoires – Introduction

par Valérie Gateau, Nicolas El Haïk-Wagner, Pierre-Emmanuel Brugeron et Paul-Loup Weil-Dubuc
in Revue Française d’Éthique Appliquée n°14
Décembre 2023

Les manipulateurs et manipulatrices en électroradiologie médicale : médiateurs du soin à l’hôpital

par Déborah Gasnot, Antonio Borrelli et Jordan Meiss
in Soins n°881
Décembre 2023

La vision des étudiants sur leur entrée dans le métier

par Nicolas El Haïk-Wagner
in Soins Cadres n°147
Novembre 2023

L’architecture comme expérience, habiter autrement avec la philosophie de John Dewey

par Hugo Martin
in Soins n°880
Novembre 2023

Chaire de Philosophie à l’Hôpital

Depuis janvier 2016, la Chaire de Philosophie à l’Hôpital se déploie, après avoir été créée à l’Hôtel-Dieu de Paris, dans différents lieux hospitaliers et de soin, et aujourd’hui au sein du GHU-Paris, Psychiatrie et Neurosciences. Cette chaire hospitalo-académique, liée à la Chaire Humanités du Conservatoire National des Arts et Métiers et dirigée par la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury, a pour but la diffusion des connaissances scientifiques et philosophiques à destination des étudiants, des professionnels de santé, des patients et du grand public, au travers d’activités d’enseignement, de formation, de recherche, d’expérimentation et d’organisation d’évènements. La Chaire de Philosophie à l’Hôpital fonctionne en « creative commons », en mettant à disposition ses travaux, pour mieux inventer la fonction soignante en partage et l’alliance efficiente des humanités et de la santé.

Chaque hôpital pourrait ainsi développer une chaire de philosophie consacrée à la formation et à la recherche. Chaque Faculté de médecine pourrait développer une Université des patients, permettant de diplômer des patients-experts et d’engager l’enseignement réciproque des acteurs de la santé ; chaque hôpital, enfin, pourrait confier aux patients le soin de diriger et d’organiser un service de soins.