Prudence et sollicitude illustrent toute l’ambivalence de la relation de soins, et l’oscillation continuelle entre juste distance, empathie et confiance. La philosophie clinique invite à penser ces facultés humaines, comportementales, psychiques et psychosociales des soignants, et leur imbrication avec les l’expérience et l’expertise du patient.

Enseignement

Recherche

Deux études sont en cours et seront publiées prochainement :

  • Le Covid long, par Catherine Tourette-Turgis, psychosociologue et professeure en sciences de l’éducation, Coline Bancel et Jean Chomette, chargés d’étude
  • Les journaux de confinement, par Valérie Gateau : Valérie Gateau, philosophe et formatrice en éthique médicale

Cinq thèses de doctorat sont en cours au sein de la Chaire Humanités et Santé du Cnam et dans des laboratoires associés. Retrouvez le détail de ces recherches dans notre espace doctoral.

  • Le soin en compagnie d’Hannah Arendt. Expérience fondamentale du politique, par Pauline Bégué
  • La signification politique de la compassion, par Zona Zaric
  • Enfance et handicap – De l’avenir de l’homme aux frontières de l’humain, par Thierry Billette
  • Philosophie politique et psychiatrie : Quels enjeux pour la clinique psychiatrique contemporaine ?, par Nina Franzoni
  • Pour une éthique de la libre attention à l’ère du capitalisme cognitif, par Claire Lockhart

Savoirs expérientiels

Cette collection regroupe des textes non académiques, quoique portés par des paroles argumentatives, illustrées et documentées. Les textes expriment des savoirs expérientiels issus de parcours de soin, de récits de vies, d’expertise-patient, mais aussi d’expériences de vie institutionnelle restituées par des soignants — médecins inclus.
Cette collection propose des connaissances subjectives, immersives, qui peuvent servir de plaidoyer ou faire œuvre de lanceur d’alerte. Les témoignages publiés sont nécessaires pour mieux comprendre le soin, la santé dans sa dimension holistique, l’hôpital comme institution, la chronicité et la transition épidémiologique qu’elle appelle.
Ces textes, qui participent des cliniques de la prévention et du rétablissement, peuvent aussi avoir une fonction thérapeutique de médecine ou d’éthique narrative. Ils rappellent que si la santé est affaire de sciences et d’evidence-based medecine, elle est au service d’existences singulières, celles des patients, et doit pour cela s’appuyer sur une clinique élaborée, dans laquelle chaque regard apporte un éclairage essentiel.

Le premier texte inaugurant cette collection est “L’AMP ? C’est tout ce qu’on ne dit jamais sur la PMA”, par Marie-Joëlle Gros, journaliste, sophrologue, ex-patiente de l’AMP et membre du Collectif Bamp!.