ActualitésAnnée 2021/2022Grands TextesGrands textes

Avec Marie Jauffret-Roustide

Lors de son intervention, elle présentera l’ouvrage d’Angus Deaton et Anne Case. Morts de désespoir. L’avenir du capitalisme qui analyse les enjeux de l’épidémie d’overdoses d’opiacés aux Etats-Unis qu’elle mettra en perspective avec des travaux ethnographiques présentés dans un numéro spécial d’American Journal of Public Health qui vient de paraître en mars 2022 sur la crise des overdoses opioides au prisme du COVID-19, et des injustices sociales et raciales, numéro spécial qu’elle a co-coordonné avec Helena Hansen et Ryan Mc Neil.

Marie Jauffret-Roustide est sociologue, chargée de recherche à l’Inserm, au Centre d’étude des mouvements sociaux, à l’EHESS. Depuis près de 30 ans, elle coordonne un programme de recherche sur les politiques des drogues avec une attention spécifique sur l’étude des controverses sur la réduction des risques et les enjeux de cohabitation urbaine entre usagers de drogues en situation de désaffiliation sociale et riverains, sur l’analyse des trajectoires de vie des usagers de crack et/ou d’opiacés et sur les approches intersectionnelles articulant genre, classes sociales et ethnicité. Elle utilise des méthodes de recherches mixtes alliant grandes enquêtes quantitatives (cohortes, enquêtes transversales répétées, analyses de réseaux) et méthodes qualitatives (ethnographie, récits de vie, analyses d’archives) et démarche de recherche participative. Ses travaux de recherche se déploient en France, en Europe et en Amérique du Nord. Elle coordonne le réseau D3S, Sciences sociales, drogues et société à l’EHESS qui vise à valoriser les approches de sciences sociales dans la recherche sur les addictions.