ActualitésPage actu

Parution du rapport “L’AMP ? C’est tout ce qu’on ne dit jamais sur la PMA”,

par Marie-Joëlle Gros pour la Chaire de Philosophie à l’Hôpital
Collection “Savoirs expérientiels”

La Chaire de Philosophie à l’Hôpital a le plaisir d’annoncer le lancement d’une nouvelle collection “Savoirs expérientiels”, inaugurée par un récit intitulé “L’AMP ? C’est tout ce qu’on ne dit jamais sur la PMA”, par Marie-Joëlle Gros

LA COLLECTION “SAVOIRS EXPÉRIENTIELS”

La collection “Savoirs expérientiels” regroupe des textes non académiques, quoique portés par des paroles argumentatives, illustrées et documentées. Les textes expriment des savoirs expérientiels issus de parcours de soin, de récits de vies, d’expertise-patient, mais aussi d’expériences de vie institutionnelle restituées par des soignants — médecins inclus. 

Cette collection propose des connaissances subjectives, immersives, qui peuvent servir de plaidoyer ou faire œuvre de lanceur d’alerte. Les témoignages publiés sont nécessaires pour mieux comprendre le soin, la santé dans sa dimension holistique, l’hôpital comme institution, la chronicité et la transition épidémiologique qu’elle appelle. 

Ces textes, qui participent des cliniques de la prévention et du rétablissement, peuvent aussi avoir une fonction thérapeutique de médecine ou d’éthique narrative. Ils rappellent que si la santé est affaire de sciences et d’evidence-based medecine, elle est au service d’existences singulières, celles des patients, et doit pour cela s’appuyer sur une clinique élaborée, dans laquelle chaque regard apporte un éclairage essentiel.

“L’AMP ? C’EST TOUT CE QU’ON NE DIT JAMAIS SUR LA PMA”, PAR MARIE-JOËLLE GROS

Le premier texte inaugurant cette collection est “L’AMP ? C’est tout ce qu’on ne dit jamais sur la PMA”, écrit par Marie-Joëlle Gros, journaliste, sophrologue, ex-patiente de l’AMP, devenue mère via un don d’ovocyte, et membre du Collectif Bamp!. La loi de bioéthique, adoptée en juin 2021, va entrer en application. Elle ouvre notamment les techniques de la médecine de la reproduction à de nouveaux publics jusque-là maintenus à distance des institutions. C’est l’occasion pour les professionnels concernés de repenser l’accueil et l’organisation des soins, dispositifs lourds et éprouvants, au bénéfice de tous. Longtemps pratiqué à la marge, le don de gamètes va devenir une voie d’accès plus partagée à la parentalité et nécessite un accompagnement.
L’actualité et le débat public s’arc-boutent sur la PMA, mais le terme consacré, l’AMP, est méconnu. Pour lui donner une dimension à la mesure des soins liés à la procréation et l’ancrer davantage dans le langage commun, pourquoi ne pas décliner l’acronyme en Accompagnements Multiples à la  Parentalité ?

Marie-Joëlle Gros, spécialiste des sujets de société, a travaillé vingt ans comme reporter à Libération, notamment sur la PMA. L’infertilité est venue bousculer ses projets personnels et professionnels. De cette expérience est finalement né un enfant ainsi qu’une mutation professionnelle. Tout en continuant à écrire, elle accompagne désormais des femmes et des hommes engagés dans des parcours d’AMP.