La présence du psychanalyste à l’université

La présence du psychanalyste à l’université

Il s’agira de présenter la question de l’invitation de la « La présence du psychanalyste à l’université » par le biais de l’introduction de la discipline «psychanalyse », discipline a priori non-universitaire, et nommée telle par Sigmund Freud. On verra qu’en France cette présence s’est appuyée sur des figures de la philosophie, de la médecine et surtout de la psychologie, de la fin des années 1950 jusqu’aux années 2000. Couverte par la philosophie, cette « présence » aura concerné essentiellement des départements de psychologie et de psychopathologie de l’université, principalement, à ses débuts à la Sorbonne, donc à Paris. Ce sera cependant le tournant de « mai ‘68 » et la réforme des universités qui lui auront donné, finalement, toute sa vigueur, avant d’arriver aujourd’hui à une forme de déclin avéré.

Lire la suite
Le Biopouvoir

Le Biopouvoir

Quand on parle de biopouvoir, de quel pouvoir parle-t-on ? Il se présente comme un pouvoir tutélaire et protecteur, et correspond au genre de pouvoir que Michel Foucault qualifiait de « pouvoir pastoral ». Cependant, ne pourrait-on interroger la justification de l’exercice de ce pouvoir, en se demandant en particulier si, à la différence de pouvoirs juridiquement organisés, il n’est pas étranger à tout contre-pouvoir ?

Lire la suite
Autour de la pensée de John Dewey, la nature et les conduites humaines

Autour de la pensée de John Dewey, la nature et les conduites humaines

Pour compléter cette cartographie des compréhensions contemporaines du sujet, Astrid Chevance et Arto Charpentier nous proposent de nous intéresser à l’oeuvre de John Dewey, et notamment à son livre Human Nature and conduct, non traduit en français, qui propose une critique de la psychologie individualiste et propose à la place une psychologie sociale du sujet, seule à même de rendre compte des niveaux individuels et collectifs de l’humanité, dont la dichotomie serait un abus de langage.

Cycle “Compréhension contemporaine du sujet”
Intervenants : Arto Charpentier, Doctorant en Philosophie Contemporaine à l’Ecole Normale Supérieure (Paris), Paris Sciences et Lettres (PSL) et Astrid Chevance, Psychiatre et Doctorante en Epidémiologie, Université de Paris

Lire la suite
Autour de la pensée de Charles Taylor – Alexandre Gascoin

Autour de la pensée de Charles Taylor – Alexandre Gascoin

Qui sommes nous, sujets modernes ? A cette interrogation, le philosophe Charles Taylor propose de répondre par l’exploration des sources morales qui ont progressivement traversé et constitué l’histoire de l’occident, et qui ont se faisant servi de pôles d’identification incontournables pour les individus et les groupes. “Les Sources du Moi”, œuvre fondamentale de la philosophie taylorienne, se propose d’explorer la nature de ces sources afin de comprendre la manière dont nous en sommes venus à nous interpréter nous-mêmes.

par Alexandre Gascoin
Ecole Normale Supérieure de Lyon
Doctorant en Philosophie au Laboratoire Triangle

Lire la suite
La machine consolante. Deuil et ressource numérique

La machine consolante. Deuil et ressource numérique

La Chaire Numérique et Citoyenneté relève de l’Unité de Recherche de l’ICP “Religion, Culture et Société” et du Laboratoire de Recherche de l’ISEP.

Trois métiers, selon Freud, qui se rejoignent par leur impossibilité : analyser, éduquer et gouverner. Quelle dialectique entre les trois actes ? Sont-ils, chacun, condition des deux autres ? Faut-il, à l’inverse, les séparer inlassablement ? Le tout dans un univers panoptique où plus rien n’est séparé.

Les réseaux numériques ont pénétré nos vies, et mêlent comme jamais auparavant la sphère publique à celle de l’intime. Par leur capacité à tout mettre en relation avec tout, ils brouillent les lieux institutionnels qui étaient jusqu’ici réservés à l’exercice respectif de chacun de ces métiers : l’Hôpital, l’École, l’État. Ils court-circuitent les intermédiaires ; en nivelant également les échanges, ils invitent également à plus de réciprocité.

Ce sont alors les figures du patient, de l’élève et du citoyen qui s’en trouvent requalifiées et qu’il faut interroger à nouveaux frais.

Lundi 2 novembre à 18h à Institut Catholique de Paris 74 Rue de Vaugirard 75006 Paris avec Vincent Delecroix, CynthiaFleury et Camille Riquier.

Lire la suite